Mercredi, Octobre 22, 2014
   
Text Size

Rechercher sur le site

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

La vérité:Le dahir du 16 mai 1930 est chérifien et non pas berbère
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1

SUJET: La vérité:Le dahir du 16 mai 1930 est chérifien et non pas berbère

La vérité:Le dahir du 16 mai 1930 est chérifien et non pas berbère le 08 Septembre 2012 à 10:41 #8763

  • ZAZA
  • Hors ligne
  • Licencié chleuh
  • Message: 91
Azul
Salam
Pourquoi tant de mensonges à l'égard des amazighs

Une vérité que tout le monde doit connaître surtout les jeunes

_______________________________________________
Dossier spécial sur le dahir chérifien du 16 mai 1930
qui est nommé dahir berbére par les protégés de la France coloniale

Le texte integral du dahir Sultanien du Sultan My Youssef (11 septembre 1914) dahir sultanien sur les coutumes et traditions berbères

Le texte Integral du Dahir dit berbère. (16 mai 1930) Louange à Dieu, Que l'on sache par la présente, que notre Majesté Chérifienne, Considérant que le dahir de notre Auguste père, S.M. le Sultan Moulay Youssef, en date du 11 septembre 1914 a prescrit dans l'intérêt du bien de nos sujets et de la tranquillité de l'Etat de respecter le statut coutumier des tributs berbères pacifiées..., qu'il devient opportun de préciser aujourd'hui les conditions particulières dans les quelles la justice sera rendue dans les mêmes tribus: A décrété ce qui suit :...

Le message du Sultan sur la justice berbère lu dans les mosquées du Royaume à l'occasion de la fête du Mouloud célébrée

le II août 1930. (2 Août 1930) (Document historique tiré de la Revue de l'Afrique française, 1930, page 501). A l'occasion de la fête du Mouloud célébrée le vendredi 2 Août 1930, S.M le Sultan a adressé à son peuple un message qui a été lu dans toutes les mosquées lors du prêche de la prière de l'après-midi. Dans ce message, faisant allusion aux incidents provoqués par les opposants au Dahir du 16 Mai 1930, sur les tribunaux coutumiers, le Sultan a tenu à mettre ses fidèles sujets en garde contre une interprétation volontairement erronée ou tendancieuse de textes législatifs relatifs à la justice coutumière berbère, textes qui ne font que consacrer un état de faits auxquels les tribus elles-mêmes se montrent profondément attachées. Sa Majesté a défini en suite, dans son message toute le portée de ces textes qui, en aucune façon, ne portent atteinte aux lois fondamentales de l'Islam. En voici le texte intégral
"Vous n'ignorez pas que les tribus berbères ont toujours été soumises à un ensemble de lois coutumières ancestrales qui leur ont permis de régler leurs différends et que ce système d'administration leur a toujours été reconnu par Nos Ancêtres sanctifiés ainsi que les souverains des autres dynasties qui les ont précédés....... .....

L'Organisation de la justice coutumière dans les tribus de coutume berbère au Maroc, une mise au point ( 1930)Texte de Maurice Le Glay, militaire de carrière. Il avait adhéré, après avoir participé à la colonne Moinier qui a dégagé Fès des tribus berbères en 1911 avant le traité du Protectorat, à la politique des égards de Lyautey envers l'élite citadine et makhzénienne et les caïds despotiques des tribus. Certains écrits le cataloguent comme berbéristes suite à sa connaissance approfondie du Moyen Atlas où il a participé aux opérations de conquêtes des tribus. Il a installé le premier poste des Affaires indigènes à El Hajeb. Durant la compagne contre la promulgation du " dahir berbère ", Le Glay avait pris part au débat. Cette version du texte que nous reproduisons a été publié dans le livre de Mounib " Dahir berbère le plus grand mensonge " qui est lui-même tiré de la Revue de l'Afrique française, 1930, pages 500-501. A l'origine, ce texte a été publié par le journal casablancais, LA VIGIE MAROCAINE....

L'organisation de la justice dans les tribus de coutumes berbères au Maroc (Août 1930) ....... L'organisation de la justice dans les tribus berbères, au Maroc, consacrée par un dahir chérifien du 16 mai 1930 (Afrique Française, juin 1930, p. 345) a fait l'objet, dans ce Bulletin, de commentaires qui en ont souligné l'importance. Ce dahir, rappelons-le, donnant force de loi à ce qui n'était jusque-là admis que par l'usage répondait à la volonté formelle de deux millions et demi de Berbères marocains de défendre et de voir respecter leurs coutumes et traditions, leur justice surtout, leurs azrefs, leur orf, si différents de la loi coranique arabe du Chrâa. Cette décision, suite logique d'un dahir de Moulay Youssef en date du Il septembre 1914 qu' aucun Musulman, même le plus orthodoxe des Oulémas, n' avait jamais discuté, et qui associait le Sultan et la France dans un geste de justice à l' égard des Berbères, fut bien accueilli par ces derniers mais provoqua au contraire quelques réserves d'abord et des manifestations de mécontentement dans certains milieux arabes des villes, dont la tendance est d'arabiser le monde berbère en le ramenant aux règles rigides de la justice du Chrâa. ....... (document inédit)

Autour du dahir sur la justice berbère (Septembre 1930) Texte d'un auteur surnommé Aqqa nous ramène au débat sur "le dahir berbère" dans les milieux coloniaux de l'époque et les dessous d'une guerre entre le Protectorat et ses protégés. Texte publié dans le livre de Med Mounib " dahir berbère le plus grand mensonge " qui a l'origine publié dans la revue de l'Afrique française, 1930, pages 514/517....
........Les autorités consulaires de ces deux pays (Angleterre et Italie) ont été correctes et le consul général de Grande-Bretagne a recommandé à ses ressortissants de rester "neutres " dans ce mouvement d'opinion. Certes, les protégés anglais entendront cette recommandation, car, au fond, ils croyaient simplement faire plaisir à des agents qui ne seraient sans doute point fâchés que notre pays connût des difficultés du même ordre que celles que l'on rencontre en Egypte et aux Indes. Dès l'instant que les Anglais marquent leur désapprobation, les ressortissants marocains de cette nation se tiendront cois en regrettant que les "chrétiens" manifestent entre eux une solidarité qui leur enlève une occasion de se distraire d'une façon orthodoxe à leurs dépens. Mais une longue suite d'observations nous permet d'affirmer que dans d'autres occasions cette recommandation de neutralité ne suffirait peut-être pas et qu'alors -il vaut mieux prévenir que guérir -un effet plus certain résulterait d'une menace de retirer aux perturbateurs la protection britannique ........... Lire la suite (document inédit)

La lettre de congres islamique général qui a eu lieu a Jérusalem en 1932 et qui montre que le dahir du 16 mai 1930 est pour christianiser les Amazighs (Septembre 1932) version original en arabe, traduction de la lettre en français

En fin reconnaissance du mensonge flagrant "Dahir berère" (Septembre 2000) le 03/12/2000 un des auteurs du mensonge Mr Abou Baker Qadiri reconnait dans un journal arabophone que c'etais un mensonge envers les marocains, verssion arabre, Traduction en français

Le Dahir berbère : Stop aux mensonges ! Après soixante-six ans, évoquer le Dahir berbère n'est sûrement plus d'actualité, surtout que son abrogation s'approche du demi-siècle, mais que faire quand à chaque fois «la question amazighe (berbère)» est soulevée, le mouvement nationaliste marocain le déterre et l'utilise comme un moyen d'intimidation et de pression pour dissuader toute revendication identitaire et culturelle amazighes. Jamais un décret de loi n'a été aussi célèbre et aussi «vivace», même après son annulation. Beaucoup d'Amazighs n'ayant jamais lu un seul article de ce texte, ignorent pour cette raison même ce qu'il englobe, n'osent même pas en parler ou se défendre contre toutes les accusations dont on les accablent. Ce mot même Dahir berbère évoque le malaise et la honte dans l'esprit de tous. Il est perçu comme une tache noire dans l'histoire des Amazighs.
Je faisais partie de ces gens qui n'en connaissent que l'appellation, jusqu'au jour où je découvre avec stupeur d'ailleurs, que le fameux Dahir berbère n'est qu'un décret de loi, décret du 16 mai 1930, institué par les autorités coloniales pour régir la justice coutumière dans le milieu rural de tradition amazighe. Khadija Boulmedarat in Parimazigh n°1

Du Dahir dit "berbere" au Dahir Amazigh (Septembre 2003)II était une fois un mensonge qui, à force de revenir sur des langues, pleines de fiel et de venin, avait fini par devenir un slogan néfaste au bénéfice des apprentis sorciers quand, pour nous , il représentait une accusation injuste. Et pourtant le premier dahir porte le sceau de Sa Majesté Mohammed V Le second celui de Sa Majesté mohammed VI.
Seul le contexte a changé, l'idée reste la même, quoique différemment posée. Le premier dahir concernait la création d'une Cour d'Appel pour donner plus de souplesse et d'efficacité à notre droit coutumier, assassiné: Izref. Le second dahir renoue le fil des réalités tangibles pour redonner à Tamazight la chance de récupérer la place qui est sienne en ordonnant son enseignement dans nos écoles et par son écriture légitime " Tifinagh ". Par Aherdan 23/09/2003

Une plainte contre l'etat marocain pour retirer un manuel scolaire des etablissements publiques et privés (Avril 2004)Le Mouvement Tidaf (Vigilance), qui s'est fixé pour objectif la lutte contre l'obscurantisme et le racisme dans les manuels de l'enseignement tant public que privé, a intenté une action en justice contre le Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse pour discrimination raciste et dénigrement des Imazighen dans le manuel d'histoire au programme de la 9ième année du secondaire edition 2003.

www.amazighworld.org/countries/morocco/documents/dahir_berbere/index.php
________________________________________________

Pourquoi on a porté plainte contre le Ministre de l'éducation nationale?

Le lien
www.amazighworld.org/human_rights/morocco/tribunal/pourquoi_plainte.php

Re: La vérité:Le dahir du 16 mai 1930 est chérifien et non pas berbère le 08 Septembre 2012 à 11:28 #8766

  • ZAZA
  • Hors ligne
  • Licencié chleuh
  • Message: 91
Azul

Salam

_______________________________
Dahir Sultanien du 11 Septembre 1914
Le texte integral du dahir Sultanien du Sultan My Youssef (11 septembre 1914) dahir sultanien sur les coutumes et traditions berbères

www.amazighworld.org/countries/morocco/documents/dahir_berbere/dahir_my_youssef.php

_______________________________

Texte intégral du Dahir sultanien du 16 mai 1930 nommé "Dahir berbère" par les protégés de la France coloniale

www.amazighworld.org/countries/morocco/documents/dahir_berbere/texte_du_dahir_du_16_mai_1930.php

_______________________________

Le message du Sultan sur la justice berbère lu dans les mosquées du Royaume à l'occasion de la fête du Mouloud célébrée le II août 1930.
www.amazighworld.org/countries/morocco/documents/dahir_berbere/message_sultan.php
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.19 secondes

Connexion